Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Veuillez choisir votre langue de préférence à droite de l’écran

Langues - Canada

Le point sur les marchés

27 juin 2018

Travail d’introspection à Bruxelles

De la turbulence en vue pour les actions européennes? Les tensions croissantes occasionnées par les difficultés économiques et les politiques élargies sont en voie d’atteindre le noyau du spectre politique.

Dans le cadre de la réunion du Conseil européen se tenant cette semaine à Bruxelles, les dirigeants des pays de l’Union européenne (UE) ont un agenda chargé. Ils devront définir l’orientation politique et les priorités globales de l’UE, qui est confrontée à des enjeux pressants touchant les migrants, la sécurité et l’économie.

C’est dans les années suivant la fin de la Seconde Guerre mondiale que naît l’UE; on veut promouvoir une Europe pacifique, unie et prospère. Le fait que l’UE est passée de six pays membres à 28 est le reflet des avantages et des réussites qu’a connues cette union économique et politique au cours des 68 dernières années.

Toutefois, dans la dernière décennie, le contexte politique en Europe a subi une profonde transformation, parfaitement illustrée par la décision du Royaume-Uni de se retirer de l’UE. Les électeurs britanniques ne sont pas seuls : le populisme obtient un appui grandissant dans l’UE et on remet en question le statu quo relativement à un nombre important d’enjeux, notamment les politiques touchant l’immigration et l’économie.

Les tensions croissantes occasionnées par les difficultés économiques et les politiques élargies sont en voie d’atteindre le noyau du spectre politique. Le virage populiste a été plus marqué dans les grands pays de l’UE, qui représentent plus de 70 % de son PIB. Cette situation crée de l’incertitude et pourrait accroître le risque pour les investisseurs.

Montée du populisme en Europe

Ce graphique montre comment les électeurs ont de plus en plus soutenu les partis populistes de droite en Europe de 2008 à 2018.

Le nouveau gouvernement italien rejette le statu quo

L’Italie a fait les manchettes en mars dernier, deux partis populistes s’étant démarqués lors des élections; la politique touchant les migrants et les règles fiscales strictes de l’UE ainsi que l’avenir de l’euro sont remis en question. À court terme, il faut s’attendre à un bras de fer entre l’Italie et ses partenaires européens. En fait, l’Italie a déjà adopté une position tranchée en ce qui touche les migrants et a nommé des politiciens eurosceptiques pour présider des comités examinant les questions financières et budgétaires.

Les différends sur l’immigration menacent le gouvernement de coalition de l’Allemagne

L’Italie n’est pas le seul pays à durcir le ton en matière d’immigration. En Allemagne, le changement d’attitude face au problème des migrants a provoqué des dissensions entre la chancelière Angela Merkel et son ministre de l’Intérieur, ce qui pourrait compromettre le gouvernement de coalition formé après de longues négociations il y a quelques mois seulement. Le ministre de l’Intérieur menace d’instaurer des contrôles aux frontières de l’Allemagne; on croit qu’il craint la défaite de son parti aux mains des populistes anti-immigrations lors des prochaines élections. Toutefois, empêcher les gens d’aller et venir librement serait une atteinte aux valeurs fondamentales de l’UE, prônées par Merkel.

En prévision des rencontres à Bruxelles

La chancelière Merkel a fait des progrès initiaux : elle a produit, conjointement avec le président français Emmanuel Macron, une déclaration qui comprend des propositions visant des contrôles plus stricts aux frontières externes de l’UE, des mesures supplémentaires d’appréciation de l’euro et un budget pour la zone euro, qui permettrait d’atténuer les iniquités régionales. Reste à voir si la solution franco-allemande suffira à établir un large consensus avec les autres dirigeants de l’UE et, surtout, avec leurs électeurs.

Portefeuilles Granite Sun Life : faire preuve de prudence, pour l’instant

Le commerce et la géopolitique sont des sujets dont on ne finit plus d’entendre parler, mais l’activité politique interne en Europe n’a rien de banal. L’UE représente approximativement 20 % de la capitalisation boursière et 20 % du PIB à l’échelle mondiale. C’est pourquoi les récentes tensions politiques ont retenu l’attention des investisseurs, d’autant plus que les obligations italiennes subissent de la pression et que depuis quelques semaines l’euro se déprécie par rapport au dollar américain.

Dans ce contexte d’enjeux structurels, nous adoptons (pour l’instant) une approche plus prudente face à l’Europe.


Les placements dans des organismes de placement collectif peuvent donner lieu à des courtages, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d'autres frais. Les investisseurs devraient lire le prospectus avant d'investir. Les organismes de placement collectif ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement antérieur ne constitue pas une indication de leur rendement futur.

Ce document est publié par Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. et expose des renseignements sous forme résumée. L'information contenue dans la présente est fournie à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d'ordre financier, fiscal, juridique ou comptable ni en matière de placement. Les opinions exprimées concernant une société, un titre, une industrie ou des secteurs du marché ne doivent pas être considérées comme une indication d'intention de réaliser des opérations sur tout fonds de placement géré par Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. Elles ne doivent pas être considérées comme un conseil en placement ni une recommandation d'achat ou de vente.

L'information contenue dans la présente provient de sources considérées comme fiables, mais aucune garantie, explicite ou implicite, n'est donnée quant à son exactitude et à sa pertinence. Ce document peut contenir des déclarations prospectives sur l'économie et les marchés, leur rendement futur, leurs stratégies ou perspectives. Les énoncés prospectifs ne garantissent pas le rendement futur; ils sont de nature spéculative et on ne peut s'y fier.

© Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc., 2018. La société Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. est membre du groupe Financière Sun Life.

Articles Connexes