Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Veuillez choisir votre langue de préférence à droite de l’écran

Langues - Canada

Renseignements sur les produits

03 juin 2020

Marchés émergents : Investir pendant et après la pandémie

Avec la pandémie de COVID‑19, les marchés financiers sont devenus plus volatils. Par conséquent, certains investisseurs se demandent s’ils doivent changer de stratégie pour leurs placements sur les marchés émergents.

Depuis des dizaines d’années, les Canadiens se tournent vers les fonds des marchés émergents pour diversifier leur portefeuille de retraite et tenter d’obtenir de meilleurs rendements. Ces fonds investissent dans des pays et des régions où les marchés sont jeunes et dynamiques et où vit 85 % de la population mondiale de moins de 30 ans1. Ces économies, qui affichent toujours une croissance émergente, offrent généralement de meilleures perspectives à long terme aux investisseurs. Toutefois, elles présentent un risque plus élevé que les économies développées.

En moyenne, la croissance des marchés émergents est de deux à trois fois plus rapide que celle des marchés développés. En 2019, 59 % de l’augmentation du PIB mondial (en $ US, corrigé en fonction de la PPA) venait des pays émergents2.

Les marchés émergents auront beaucoup de pain sur la planche pour se remettre des conséquences économiques du coronavirus. Néanmoins, nous pensons que plusieurs d’entre eux finiront par reprendre leur trajectoire ascendante. Les mesures de relance monétaire et budgétaire en place devraient stimuler leur reprise à court terme. À long terme, les données démographiques favorables, la hausse de la consommation intérieure, les investissements dans les infrastructures et le rétablissement graduel des chaînes d’approvisionnement mondiales leur seront bénéfiques. Dans un avenir plus lointain, nous croyons que les économies émergentes pourraient de nouveau afficher des taux de croissance difficiles à atteindre dans les économies développées. Après le repli marqué des marchés financiers mondiaux lié à la COVID-19, les Bourses de pays émergents ont enregistré une correction. Par conséquent, elles affichent maintenant des valorisations boursières se situant dans la partie inférieure de la fourchette historique. En plus de se négocier à prix attrayants, les actions de pays émergents offrent un précieux potentiel de diversification aux investisseurs canadiens. En effet, les deux douzaines de pays considérés comme des marchés émergents ont des moteurs et des cycles économiques variés. On y trouve aussi des secteurs sous-représentés au Canada (p. ex. : produits de consommation discrétionnaire et technologie) et d’autres qui profitent de la consommation intérieure croissante et de la place grandissante des technologies dans le développement économique. Cela contraste avec le marché boursier canadien, qui est dominé par trois grands secteurs : énergie (14 %), finance (28 %) et matériaux (15 %). Ensemble, ces secteurs représentent 57 % du marché des actions au Canada.3

Comme les marchés développés, les marchés émergents seront exposés à des risques après la pandémie. Les gouvernements devront peut-être revoir leurs politiques pour s’adapter à une nouvelle réalité. Le monde post-pandémie pourrait se caractériser par une croissance économique en dents de scie, des tensions commerciales, une préférence pour les chaînes d’approvisionnement locales dans les entreprises et un endettement accru.
Au lendemain de la crise, les investisseurs auront intérêt à choisir des fonds de placement gérés activement par des professionnels chevronnés au moyen d’un processus d’analyse fondamentale rigoureux et de recherches poussées sur le terrain. Ces professionnels sont en mesure de déceler les occasions et les risques cachés. De plus, les gestionnaires ayant une approche active savent reconnaître les forces de changement qui agissent sur les marchés financiers pour mieux les surveiller et s’y adapter. Ils peuvent ainsi éviter les plus grands pièges et tirer parti des tendances émergentes.

Placements mondiaux Sun Life analyse continuellement les marchés émergents pour déterminer les occasions et les risques qu’ils présentent. Dans les prochains mois, nous publierons un nouveau livre blanc présentant certaines de nos conclusions.

1Perspectives de l’économie mondiale, FMI, 2018.
2 Perspectives de l’économie mondiale, FMI, 2019.
3 Source : TMX, données au 25 mai 2020.

Le présent document est fourni à des fins informatives uniquement et ne doit en aucun cas tenir lieu de conseils particuliers d'ordre financier, fiscal, juridique ou comptable ni en matière d'assurance et de placement. Il ne doit pas être considéré comme une source d'information à cet égard et ne constitue pas une offre d'achat ou de vente de valeurs mobilières. Le contenu de ce document provient de sources jugées fiables, mais aucune garantie expresse ou implicite n'est donnée quant à son caractère opportun ou son exactitude.

© Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc., 2020. La société Placements mondiaux Sun Life (Canada) inc. est membre du groupe Sun Life.

Articles Connexes